Par-delà le bien et le mal

Accueil » Noir et blanc » Par-delà le bien et le mal
Photo d'un jeune homme au Bangladesh - Christophe MOEC

Portrait d’un jeune homme dans la gare ferroviaire de Kamalapur à Dhaka, la capitale du Bangladesh. Il présente à l’oeil droit une sérieuse opacité de cornée. A la souffrance de la perte d’acuité visuelle et d’hypersensibilité à la lumière vive, s’ajoute la souffrance psychique d’être conscient qu’il n’est pas en capacité de juguler sa maladie. « La profonde douleur rend noble ; elle sépare », Nietzsche, Par-delà le bien et le mal.