Quand la couleur s’invite dans le noir et blanc

Accueil » Planche-contact » Quand la couleur s’invite dans le noir et blanc
Séquence photo analysée où je suis passé du noir et blanc à la couleur à Manille aux Philippines - Christophe MOEC

Séquence photo réalisée à Navotas, à l’est de Manille aux Philippines. C’est la fin de journée, des enfants s’amusent dans l’eau de la Baie. L’un d’eux porte une perruque de récupération sur la tête. Dans la photo 4, je me suis positionné sur le rebord avec mon Rolleiflex, mais je n’étais pas à l’aise avec la tête baissée dans mon viseur et les autres enfants qui cherchaient à m’arroser. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de changer de boîtier, car j’avais sur moi un appareil argentique 24×36 plus maniable muni d’un film couleur ! J’ai pris le jeune avec sa perruque rutilante sur le bas-côté en 35 mn. Ensuite, photo 5 et 6, j’ai repris mon boîtier initial. Comme j’avais réalisé une série de photos au moyen format noir et blanc dans cette zone, je voulais en obtenir une en monochrome également par souci d’homogénéité. Par projection mentale, je n’étais pas satisfait des photos 5 et 6 : le jeune manquait de naturel et j’avais déjà eu ce même cadrage en couleur. C’est pourquoi, dans la photo 7, j’ai demandé au jeune de s’appuyer contre le mur. Mais la photo 8 est plus réussie que la précédente, son expression est relâchée et authentique. J’ai pris la photo 9 sur ma lancée même si elle n’était pas nécessaire, pour la spontanéité du geste espiègle et pour le mouvement de l’autre enfant en arrière-plan.

Voir la photo prise en couleur pendant cette séquence publiée sous le titre : Nageur en perruque.