Mullick Bazar

Accueil » Noir et blanc » Mullick Bazar
Un indien transportant des pneus dans un bazar auto à Kolkata en Inde - Christophe MOEC

"Mullick Bazar" en argentique noir et blanc

Série issue d’un reportage dans l’un des plus importants marchés de pièces détachées auto et moto d’occasion dans le Nord-Est de l’Inde. Mullick Bazar est situé à Kolkata (anciennement Calcutta), la troisième ville de la République de l’Inde, dans l’État du Bengale-Occidental à la frontière du Bangladesh.

Ce marché a plus de 100 ans d’existence, il remonte à l’époque coloniale britannique. Il s’appelait alors « Sam’s Bazaar » jusqu’à ce que l’Inde obtienne son indépendance en 1947, date à laquelle la propriété du marché a été transférée à la puissante famille Mullick dont le lieu conserve le nom.

Mullick Bazar n’est pas seulement un marché de pièces de rechange et d’accessoires auto, c’est un véritable quartier avec des commerces, des résidences, des écoles, des lieux de culte, etc. C’est donc un marché non organisé situé en centre-ville de Kolkata, le quartier central des affaires « Esplanade ».

En 1950, la ville de Calcutta comptait 4,6 millions d’habitants, aujourd’hui la population de l’agglomération de Kolkata est estimée à 15,5 millions d’habitants avec 24.000 habitants au kilomètre carré. Mullick Bazar est toujours là, gigantesque casse automobile située en plein cœur d’une zone plus densément peuplée que Paris. Et avec le développement de la mobilité individuelle, le marché indien des voitures d’occasion connaît une croissance à deux chiffres.

L’empiètement urbain lié à l’économie du bazar pose problème dans cette zone manquant d’espace. On retrouve ainsi des pièces mécaniques un peu partout jusque dans les parties communes des habitations et sur les toits des immeubles ! La municipalité peine aussi à réguler les perturbations sur les grands axes alentours, pour le flux des piétons comme sur la chaussée où les embouteillages sont réguliers.

Mullick Bazar n’est pas un marché fréquenté par les riches qui ont les moyens d’acheter des véhicules neufs et d’aller chez les concessionnaires pour l’entretien courant. Pour cette frange de la population Mullick Bazar fait même figure de marché douteux à éviter. En revanche, pour la majorité des gens Mullick Bazar est une aubaine qui permet de se procurer des pièces détachées introuvables ou onéreuses, et pour lesquelles il y a bien souvent du délai nécessitant d’immobiliser son véhicule. Même les réparations supposées infaisables sont possibles à Mullick Bazar, cela permet ainsi au propriétaire de conserver encore son vieux véhicule à peu de frais.

La grande majorité des professionnels qui travaillent à Mullick Bazar vient d’autres États de l’Inde. Le marché attire en effet de nombreuses personnes en quête d’un moyen de subsistance. Mullick Bazar permettant d’être formé et hébergé. Au fil du temps, les ouvriers deviennent de véritables experts de la réparation. Et ce savoir-faire se transmet ainsi au fil des générations et au gré des évolutions technologiques.

Mullick Bazar est également un lieu de recyclage extraordinaire où la plus petite pièce jusqu’au moteur d’une voiture peut reprendre vie. Les métaux impropres à la réutilisation sont revendus aux ferrailleurs. Mais l’économie circulaire n’est pas optimale pour la valorisation des composants plastiques, quant aux huiles et à tous les liquides qui font suite au démantèlement d’un moteur, ils finissent souvent sur le sol.

Mullick Bazar est ouvert 7 jours sur 7 avec un pic d’activité entre 9h le matin jusqu’à 21h. Pendant cette période, la pollution de l’air est à son comble ainsi que les nuisances sonores qui impactent fatalement la qualité de vie des résidents. Une grande énergie se dégage de ce lieu où fourmillent ouvriers, vendeurs, acheteurs et habitants.

Le marché est composé principalement de ruelles labyrinthiques insalubres où la lumière du jour peine à pénétrer. Dans ce capharnaüm, chaque atelier ou commerce a sa propre logique avec son propre domaine d’expertise : carrossiers, réparateurs de klaxons, réparateurs de compteurs kilométriques, réparateurs de jantes, vendeurs de phares et optiques voiture, vendeurs de pneus, vendeurs de suspensions, fabricants de housses de volant, etc.

Le travail s’effectue ici avec du matériel rudimentaire et sans protection. Fort heureusement, les travailleurs sont très habiles et il n’y a presque pas d’accident. L’efficacité est remarquable compte tenu des moyens, il faut par exemple seulement 3h pour démanteler un véhicule entier à la main pour 4 hommes.